Comm-unique.net Valerie Lebourgeois

Comm-unique.net

vous accompagne vert demain !

 

E-tailing : pour le meilleur de l'Internet et du commerce de proximité

le lundi, 26 avril 2010. posté dans Définitions

C'était en septembre 2009 à la CCI d'Angers, à l'occasion d'une rencontre innovation Ri2,  dont le titre était "Nouveaux modes de distribution : impacts et enjeux."
En fin de table ronde, une petite phrase d'Arnaud Chaignau, Directeur associé d'Intuiti, qui conclue : "Finalement, ce qui était intéressant aujourd'hui, est d'avoir mis dans la même table ronde des spécialistes de la franchise et du e-commerce". Et oui mais c'est bien sûr ... Internet : universel, facile, 24h/24 et le magasin franchisé : local, près de chez vous, humain.

Site Achat en ligne simply marketQuelques jours plus tard, 1er octobre, la 6eme Convention e-commerce à Paris, consacre une matinée complète de conférences à la thématique: E-tailing, Distribution+E-Commerce, pour s'adapter aux attentes des consommateurs.

Du e-commerce au e-tailing

On peut définir l'e-tailing comme le modèle de distribution, où les clients pourront naviguer à leur gré entre les canaux de vente d’un même marchand (magasins, site marchand, catalogue papier…) Source : ACSEL, l'Association de l'économie numérique qui organisait d'ailleurs une mission à Londres en octobre dernier sur le thème : “du e-commerce au e-tailing” les nouveaux modèles de distribution du e-commerce.
L'E-tailing fait la synthèse de l'instantanéité virtuelle et de la réalité du magasin de proximité. Ce n'est pas nouveau, me direz vous, depuis longtemps vous commandez votre pizza sur le site national www.pizzahut.fr et vous choisissez votre magasin qui va vous la cuire ! Oui mais cette fois la stratégie a un nom E-tailing et toute la grande distribution s'en empare. Par exemple, si vous habitez en région parisienne, vous pouvez commander sur www.simplymarket.fr, les magasins de proximité lancés par Auchan . Le look se veut simple comme un jeu d'enfant. Sur la page d'accueil, vous avez la comm globale du groupe, les recettes de cuisine, les goodies, ... Vous choisissez votre magasin de proximité, faites votre commande sur Internet "normalement" et vous décidez de vous faire livrer ou de passer au magasin. Les raisons de choisir de récupérer sa commande en magasin sont de plusieurs types :

  • gratuité en magasin : livraison payante pour les commandes inférieures à 180 €
  • proximité : on passe peut etre devant le magasin tous les jours.
  • liberté : on n'est pas à la maison au moment du livreur
  • sécurité de la qualité : on peut compléter sa commande sur place en vérifiant par exemple la fraicheur des fruits et légumes avant de choisir
  • (on pourrait énoncer également pour d'autres secteurs d'activités : conseil en magasin)

Auchan a choisi un picking à partir d'une plateforme centralisée plutot qu'un picking direct en rayon dans chaque magasin (concentration parisienne, rapidité du picking entrepot par rapport au picking rayon magasin) D'autres enseignes le font au niveau de chaque magasin, surtout en province évidemment.

jardiland-vente-en-lignePas d'e-tailing au programme de Jardiland

Pourquoi je vous parle d'e-tailing aujourd'hui ? parce que je viens de lire un article à la une de RBJ Rayon Brico Jardin : Chut ... Jardiland lance la vente en ligne !  et à lire l'article, il semble qu'aucune personne de Jardiland n'ait participé ni à la Convention e-commerce, ni à la mission de l'ACSEL. Les franchisés Jardiland n'ont pas été associés au lancement du site. Il parait que la centrale était trés pressée de sortir sa vente en ligne car très en retard ... Cela aurait pu être une bonne occasion pour directement "sauter" une marche, se mettre en avance et associer son réseau dans la dynamique. Mais justement, si le réseau Jardiland est trés bien implanté dans les régions de France, il ne l'ait pas à Paris. Toucher les parisiens par l'internet, s'affranchir du couteux investissement magasin (immobilier et humain) en région parisienne. Voilà  qui pourrait être une des justifications de cette stratégie (toujours selon RBJ). A suivre {jcomments on}

A lire :  E-commerce et distribution, comment internet bouscule les canaux de vente édité par l'ACSEL : Association de l'économie numérique